Transformer un Nabaztag en webradio!

Même si le projet n’a rien d’audiophile, recycler son nabaztag en webradio peut être utile pour mettre de la musique là ou il y en a pas, sans installation compliquée, en un minimum de place et en réutilisant un objet que vous possédez peut-être déjà.

Voici donc un guide vous permettant de réanimer un nabaztag (plus précisément le modèle Nabaztag/tag) et de l’utiliser en tant que webradio!

Qu’est ce qu’un nabaztag et à quoi sert-il?

Lancé par la société Violet puis racheté par Mindscape quelques temps plus tard, le Nabaztag est le premier objet connecté à arriver dans nos foyers : connecté en wifi à internet, il permettait de lire les emails (par synthèse vocale) la météo, et tout un tas de petites utilités sympathiques au début mais dont les utilisateurs se sont manifestement lassés assez vite.

En effet malgré un succès important au début, Violet puis Mindscape ont décidé d’abandonner la commercialisation du nabaztag faute de résultats financiers suffisants, celui-ci passe donc à la postérité et sera probablement dans quelques années très en vogue car c’est l’un des tous premiers objets connectés qui soient, et ça les amoureux du vintage geek vont adorer…

Le problème est que le nabaztag n’est pas à proprement parler une machine autonome : celui-ci se connecte à un serveur distant grâce à sa puce wifi intégrée et reçoit les ordres à partir de celui-ci. Résultat : Violet et Mindscape ayant décidé de l’abandonner, ces objets sont devenus inutilisables et voués à une mort programmée.

Nabaztag-webradio2

Y’a pas à dire, le nabaztag n’a pas pris une ride.

Comment réanimer un nabaztag en 2014?

Cependant une communauté de passionnés à pris le relai et a développé des firmwares non officiels capables de réanimer le nabaztag qui dormait au fond du grenier, ce sont ces outils alternatifs (et désormais les seuls) que nous allons utiliser pour redonner vie au nabaztag!

Installer Openjabnab

Il faut tout d’abord lier votre nabaztag aux serveurs d’openjabnab.fr en suivant la procédure d’installation décrite, c’est très rapide et en 5/10 min votre Nabaztag sera alors configuré.

Il faut ensuite se créer un compte sur le même site en suivant ce lien, ça vous permettra d’avoir un espace personnel, un sorte de tableau de bord à partir duquel vous piloterez votre nabaztag.

Transformer un nabaztag en webradio

Une fois votre nabaztag configuré, et votre compte créé, il faut vous rendre sur votre page d’administration et aller dans l’onglet « plugins » : cette page recense les différentes fonctionnalités disponibles sur les serveurs d’Openjabnab et c’est plus particulièrement le plugin « Webradio » qu’il faut installer.

Une fois le plugin installé, aller dans « configurer / utiliser » et vous y verrez une liste de radios préenregistrées : étant donné que le serveur est Français, la grande majorité des radios FM est disponibles sauf ma préférée, FIP, qu’il a fallu ajouter manuellement.

Nabaztag-webradio-openjabnab-plugin1

La liste par défaut des radios disponibles ainsi que celles ajoutées (et qu’on peut supprimer)

Pour ajouter un flux vers une radio, utilisez le mini formulaire en haut de la page en renseignant le nom de la radio et de coller l’url de cette radio :

Nabaztag-webradio-openjabnab-plugin2

Pour ajouter une radio, il suffit d’entrer le nom de celle-ci et de coller l’url de streaming.

Pour trouver l’url de votre radio favorite, vous pouvez aller sur listenlive qui recense une quantité phénoménale de webradios en streaming, classés par pays ou par genre.

D’autres options sont également disponibles dans les onglets suivants du plugin :

Programmations : permet d’utiliser le nabaztag comme un radio réveil pour streamer une station à une heure précise pour vous réveiller par exemple.

RFID : permet d’utiliser un tag RFID pour lancer une action précise : on peut imaginer 10 tags par exemple, chacun associé à une radio et il suffirait de passer le tag devant votre nabaztag pour zapper entre les stations de radio !

Il faut ensuite revenir sur la page d’accueil des plugins et associez « plugin au simple clic » au plugin webradio que vous venez d’installer : il suffira pour lancer votre radio préférée d’appuyer sur le bouton situé sur la tête du nabaztag pour lancer votre radio en un clic (prend la radio marquée en « par défaut » dans le plugin) ou utiliser l’interface web pour zapper, ou alors des tags RFID, c’est selon vos besoins.

Personnellement j’ai aussi installé le plugin musique mais celui-ci est limité par l’espace disque disponible (25mo…) et également par la qualité d’encodage nécessaire : le nabaztag support au maximum un bitrate de 128kbps, inutile de vouloir lire vos fichiers FLAC ou MP3 320kbps, il est donc à limiter au steaming webradio dont le débit ne dépasse jamais les 128kbps.

Rien ne vous empêche également d’installer d’autres plugins comme la météo, l’horoscope, l’horloge parlante, la lecture des mails etc.

Et voilà le résultat, un nabaztag ressuscité :

Avantages :

  • Compact et tout en un : donc permet de sonoriser des pièces qui n’ont pas la place d’accueillir de gros systèmes, leurs fils, leurs enceintes.
  • Transportable : il suffit de débrancher / rebrancher ailleurs, il ne pèse que quelques grammes.
  • Recycle un objet devenu inutile
  • Look sympa et WAF (Woman Acceptance Factor) élevé ! Très sympa également pour les enfants avec les oreilles qui bougent, les lumières qui clignotent!
  • Consommation électrique faible (4w/h mesurés à l’aide d’un wattmètre)
  • Cout : 0€ si vous avez déjà un nabaztag tag

Quelques limites à connaitre :

  • Le nabaztag a parfois du mal avec les radios dont le débit dépasse les 128kbps et des saccades peuvent alors se faire entendre selon la qualité de votre connexion.
  • Le Nabaztag ne peut lire que les webradios diffusées en mp3 (exit donc la BBC encodée en AAC HE par exemple) : un seul moyen de le savoir, essayer !
  • La qualité du son est moyenne : en cause le HP intégré au nabaztag et les ouvertures uniquement par en dessous. Cependant il dispose d’une sortie audio au format jack 3.5p standard pour le relier à des enceintes passives ou à un ampli mais on perd le coté « tout en un » et facilement transportable.
  • C’est évidemment moins puissant / souple qu’une solution à base de raspberry pi par exemple mais on parle là d’un objet connecté lancé en 2006 et donc avec les technologies de l’époque.
  • Vous êtes lié au serveur central : si celui-ci arrête son activité, votre nabaztag cessera de fonctionner. Cependant vu la communauté autour du projet je doute que cela se produise, en tous cas pas prochainement et il vous reste toujours la possibilité de vous créer votre serveur Openjabnab domestique.

 

3 Responses

  1. Hifi PC Guide dit :

    @Kita59 : il y a un onglet « programmation » qui permet de lancer la lecture à une heure précise pour en faire un radio réveil par exemple mais je ne vois pas d’option pour arrêter la lecture à une heure donnée.

  2. kita59 dit :

    super l’astuce pour la webradio, mais est il possible d’arrêté la radio a une heure précise ?

  3. SAMsan dit :

    « Sauf ma préférée, FIP » 😀 Même cas ici.
    Par contre j’ai eu de gros souci avec la stabilité du flux, du coup j’ai utilisé l’API Violet disponible sur Openjabnab. Bien qu’on note un nette amélioration, ça reste assez capricieux :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *