iTunes 12 : lettre au père noël

Cher petit papa Apple,

J’ai été un mélomane très sage cette année, et comme noël (Yosemite) approche, et qu’il est probable que tu nous prépare une version 12 iTunes pour l’accompagner, je t’envoie ma liste de vœux.

Oui, tu le sais, iTunes est un bon programme pour lire sa musique dématérialisée : j’aime beaucoup son interface épurée surtout depuis la version 11 qui a caché le volet gauche qui ne sert que de temps à autres afin que mes albums et leurs jolies couvertures occupent un maximum d’espace sur mon écran.

iTunes-interface

Minimaliste et belle, l’interface d’iTunes est selon moi inégalée.

Oui, certains trouveront que c’est un détail, mais personnellement, je trouve qu’une vue aussi épurée et basée sur les pochettes d’albums est très efficace et donne bien plus envie d’écouter sa musique qu’une vulgaire liste au format tableau. Cela donne une âme à ma bibliothèque dématérialisée et je peux ainsi piocher dedans comme je le ferai avec des CD ou des Vinyles physiques, très bon point donc.

iTunes pour tous, y compris les plus exigeants?

Oui j’aime iTunes, mais certains de ses défauts m’embêtent beaucoup. Oh je ne parle pas du coté « fermé » que te reprochent beaucoup, non ça je sais que c’est dans ta politique et que c’est à prendre ou à laisser.

Non, je parle de quelques fonctionnalités supplémentaires que je retrouve dans d’autres logiciels concurrents et que j’aimerai bien retrouver dans iTunes : celui-ci est d’abord conçu « pour tous » et mise avant tout sur sa simplicité d’utilisation, mais je pense que les quelques améliorations que je te propose ici n’enlèvent rien à ces partis pris et permettent de rapprocher iTunes du mondes des audiophiles exigeants sans compliquer la vie des utilisateurs occasionnels : le meilleur des deux mondes en somme.

Surveiller un dossier en permanence

C’est tout de même dommage de devoir ajouter sa musique « à la main » en faisant des drags & drop! Quasiment tous les concurrents sérieux d’iTunes à commencer par l’excellent et gratuit Foobar permettent de surveiller en permanence un dossier et d’ajouter automatiquement à la bibliothèque tout contenu compatible s’y trouvant.

Cela permet par exemple de choisir un disque dur externe, un stockage sur le réseau (NAS) et pourquoi pas sur le cloud, à l’heure ou les serveurs personnels sont de plus en plus répandus ce manque fonctionnel devient de plus en plus handicapant.

Il existe certes déjà un dossier « Ajouter Automatiquement à iTunes » mais celui-ci ne répond pas au besoin : on ne peut y déplacer toute sa bibliothèque et surtout, iTunes après l’avoir traité, déplace les fichiers dans son arborescence, c’est donc plus une « boite de dépot » qu’un vrai monitoring de dossier, inutilisable donc.

Je sais que ton réflexe cher petit papa Apple est de te dire que tout achat sur l’iTunes store ou rip de CD est automatiquement ajouté, mais que se passe t-il si l’on veut déplacer sa musique ou même pour ceux qui dématérialisent leurs CD ailleurs que sur iTunes ? Si c’est trop contraignant les utilisateurs vont tout simplement quitter iTunes (et donc le store) vu la concurrence de qualité et gratuite.

Cela permetterait également d’attirer les utilisateurs les plus exigeants vers iTunes et son store pour pourquoi pas un jour y acheter des morceaux « Mastered for iTunes » en HD 24 bits 96khz, qui tu le sais bien n’est pas dédié à l’utilisateur occasionnel qui va acheter un morceau de temps à autres mais aux mélomanes aguerris qui disposent d’un matériel de qualité pour l’écoute : tant qu’on devra ajouter les albums un à un, ces gens se détourneront d’iTunes.

Mise en mémoire tampon

L’une des fonctionnalités les plus répandues dans les programmes de lecture musicale est la mise en mémoire tampon du morceau voir de l’album en entier pendant sa lecture. C’est certes un point technique mais plusieurs avantages très tangibles à cela :

  • La lecture sur disque et décompression se font avant la lecture : on élimine tout risque d’erreur / jitter pendant la lecture dues à un temps d’accès trop long, un disque fatigué ou un réseau (surtout en wifi) perturbé.
  • On libère l’emplacement ou sont stockés les fichiers : un disque dur peut se mettre en veille par exemple ce qui réduit les nuisances sonores liées à celui-ci (que ce soit le disque interne ou un NAS par ex) améliorant ainsi l’expérience d’écoute. Si vous avez un NAS avec deux disques durs 3.5p dans votre salon, vous l’entendez forcément.
  • On diminue la consommation électrique : si le disque dur / ssd se met en veille, c’est bon pour l’autonomie du macbook n’est-ce pas? iTunes serait ainsi plus économes en énergie tout simplement, un critère de poids pour les associations écologistes.

Un bon exemple en la matière est le logiciel Audirvana plus qui fonctionne en complément d’iTunes et qui a bien évidemment adopté ce principe. Foobar va encore plus loin en mettant en tampon l’album en entier si on le paramètre en conséquence.

Améliorer la gestion des tags / informations sur le morceau

Par défaut iTunes propose de tagger soi-même les fichiers, mais pourquoi ne pas utiliser les bases de données en ligne pour tagger automatiquement ses fichiers déjà dématérialisés (la fonction n’existe que pour le rip aujourd’hui) voir directement sur la base de l’iTunes store qui contient probablement les informations nécessaires.

Un bon exemple en la matière est l’excellent Mp3Tag sous Windows : il permet de se connecter à des base de données en ligne (Amazon, Musicbrainz, freedb, gracenote) pour automatiquement tagger, renommer, télécharger les couvertures d’albums en un seul clic…

Tant qu’à faire, petit papa Apple, si tu pouvais éviter d’ignorer les amateurs de musique classique, ce serait sympa! Ce genre musical a ses particularités qu’il serait bon de prendre en compte : une oeuvre (et pas un album donc) peut avoir plusieurs interprètes, plusieurs solistes, plusieurs chefs d’orchestre, les champs artiste / album Artist / Album sont très insuffisants.

Une simple règle de gestion qui fait apparaître les champs idoines si le genre musical = « classique » ferait notre bonheur, sans embêter ceux qui écoutent le tube de l’été de TF1, et ceux-là, il ne faut pas les embêter, ils ont déjà assez de problèmes comme ça manifestement.

Choisir la sortie audio dans iTunes

Cette fonction est utile pour ceux qui se servent de leur mac ou pc comme d’un média center : la musique à travers un DAC, les films sur la TV avec le HDMI. En permettant un paramétrage différent de la sortie son par défaut du système, on permet ainsi aux utilisateurs de laisser ce paramétrage par défaut sur le HDMI par exemple pour les vidéos sur youtube / replay tv / films via XBMC/VLC/Autre et de connecter iTunes à un Dac dédié à la musique.

La fonctionnalité étant aujourd’hui inexistante dans iTunes, les personnes (de plus en plus nombreuses) à avoir ces besoins se tournent vers d’autres solutions qu’iTunes, bien que celui-ci peut leur donne entière satisfaction sur les autres aspects.

A noter qu’il y a eu du mieux récemment sur la version Windows ou l’on peut choisir entre « direct sound » et « Windows Audio Session » (Wasapi) : c’est un premier pas appréciable pour iTunes, pourquoi s’arrêter en si bon chemin hein pourquoi?

Alac par défaut et accurate rip

Beaucoup utilisent iTunes pour lire leur musique mais aussi pour importer leurs CD, là aussi iTunes a beaucoup de progrès à faire :

1- Abandonner le mode « Burst » qui privilégie la rapidité d’encodage à la qualité ou au moins donner le choix à l’utilisateur. Combien de CD rippés sur iTunes se retrouvent avec des plocs ou des sauts? C’est sympa de gagner 2min à l’encodage mais si on doit tout refaire… Un mode rapide pour les CD neufs, un mode plus lent pour les CD usés, voilà ce qu’il faudrait.

A l’heure ou le prix du gigaoctet est dérisoire, pourquoi continuer à s’entêter avec les standards d’il y a 10ans en utilisant un format comme l’AAC 128 à 256kbps, certes meilleur que le mp3 mais qui provoque des pertes de qualité importantes? l’ALAC par défaut serait une excellente idée monsieur Apple, la plupart des gens ne savent que choisir, offrons leur la qualité ! Un disque dur usb3 de 1to pouvant contenir plus de 3000 albums en ALAC ne coûte aujourd’hui qu’une soixantaine d’euros, pourquoi ces mauvais choix?

les iDevices n’ont pas beaucoup de mémoire? Cela pousserait peut-être les utilisateurs à prendre la version avec plus de mémoire non? Win-Win !

2- Intégrer les checks Accuraterip au système d’importation : quand on tient à sa musique, c’est parfaitement insupportable de se retrouver avec des CD mal rippés sans le savoir. Apple privilégiant souvent la qualité, ce manque est totalement incompréhensible. Pour plus d’info dans l’article consacré à l’accuraterip!

3- Récupérer les pochettes d’albums automatiquement lors d’un import de CD : alors que l’interface d’iTunes est basée sur un accès via les pochettes d’albums, ce qui est un excellent point tant cette vue a le mérite de susciter l’envie, il est incompréhensible qu’iTunes ne permette pas la recherche de la pochette au moment de l’import comme le font DbPowerAmp sur WIndows ou XLD sur mac.

Adopter le FLAC

Apple adore créer ses propres standards, il est cependant difficile de les imposer quand on ne pèse « que » 6 ou 7% du marché des ordinateurs qui sont encore l’outil n°1 pour créer, télécharger, manager et lire sa musique dématérialisée. l’ALAC en ce sens est un format FLAC dédié aux produits d’Apple, mais à l’image du thunderbolt, du displayport, du firewire ou encore du AAC, difficile d’imposer un standard à un marché : même Microsoft qui pèse pourtant autrement plus lourd dans le monde des OS n’a su imposer son WMA face au MP3.

15ans plus tard, l’histoire se répète : le FLAC est le nouveau MP3, à savoir un format standard et adopté en masse, l’ignorer c’est se mettre à dos des millions d’utilisateurs qui seraient ravis d’utiliser iTunes mais qui ne le font pas car celui-ci ne gère pas le FLAC.

On peut certes convertir librement du FLAC en ALAC sans pertes, mais quand on a une bibliothèque de plusieurs gigaoctets, cela s’apparente plus aux 12 travaux d’hercules qu’à la simplicité à laquelle Apple habitue ses utilisateurs.

Gérer le FLAC dans iTunes serait donc une bonne nouvelle pour eux mais également pour Apple qui verrait là un flot important d’utilisateurs et donc potentiellement de futurs clients de son store. Ce n’est pas avec des dogmes qu’on gagne des parts de marché, c’est en répondant de façon efficace aux besoin des utilisateurs !

8 Responses

  1. vincent dit :

    Je viens de passer à la nouvelle version de Audirvana PLUS 2.3 : 31€ en MAJ et 59€ en nouveau client.

    Et presque tous vos souhaits au père noël concernant votre article sur itunes ont été entendu (c’est pas apple qui l’a modifié … pour l’instant … personnellement je penses qu’apple ne le fera pas).

    A savoir :
    – Il surveille le dossier en permanence et rajoute tout seul les nouveaux morceaux
    – mise en mémoire tampon permanente
    – Edition avancée des métadonnées avec les champs pour le Classique (Chef d’orchestre, Orchestre, Soliste, Période, Style, Instrument principal, …) et des champs pour le jazz
    – Le FLAC est géré

    Par contre :
    – Audirvana ne rippe pas donc pas de Alac par défaut ni d’accurate rip

    Sinon pour revenir au FLAC contre AIFF, mes 1200 CDs en AIFF me prennent moins de 750 Go..

    Un disque dur externe wifi 1To vaut 150€ avec 10h d’autonomie. Je peux lire ma musique dans ma voiture, mon smartphone/tablette autant Android que iOS. Pas besoin d’être en FLAC pour gagner 300Go. Après c’est mon avis personnel.

    De plus la mise à jour à Audirvana 2.3 PLUS fournit aussi une superbe appli (bon seulement pour iOS pour l’instant) qui pilote tout itunes ainsi que le streamer Qobuz.

  2. Stéphane dit :

    J’ai l’impression d’avoir moi même écrit ces excellentes doléances, tant je partage et adhère à 100% aux suggestions que je réclame depuis fort longtemps ! Oui, espérons que Monsieur Apple entende un jour…avant qu’il soit trop tard.

  3. Hifi PC Guide dit :

    @Vincent : merci pour vos remarques !

    Effectivement votre protocole de test a l’air sérieux, la plupart des gens qui affirment comme vous entendre une différence entre un wav/aiff et un flac se contentent de le dire sans jamais oser mettre à mal leur croyances avec des tests objectifs.

    Personnellement je n’arrive absolument pas à faire de différence entre wav et flac/alac, tous mes ab tests ont donné des résultats totalement aléatoires même si parfois j’avais l’impression (l’illusion!) de noter des différences.

    Enfin vous avez raison sur deux points : cela dépend totalement de l’habitude de l’oreille, donc nécessite non seulement un entrainement particulier et une acuité auditive travaillée mais aussi un matériel de grande qualité et aussi d’un lieu d’écoute optimisé (ce qui explique pourquoi les tests dans votre voiture ne donnent pas les mêmes résultats que dans votre pièce d’écoute)

    Après il reste une réalité implacable : un flac/alac décompressé est mathématiquement strictement identique à un aiff/wav, s’il y a une différence de perception c’est probablement du à la partie logicielle lors de la décompression et d’une éventuelle latence lors de cette étape mais c’est contradictoire avec votre installation étant donné qu’audirvana (que je connais bien, j’ai eu la même installation que vous avec mac mini 🙂 )décompresse totalement le morceau en mémoire avant de le lire…

  4. Vincent dit :

    Concernant les tests que j’ai effectué, voilà comment j’ai procédé. J’ai une chaine hifi depuis plus de 5 ans que je connais bien sur laquelle j’ai écouté tous mes albums. Lorsque j’ai voulu passé au dématérialisé il y a 2 ans j’ai copié le CD sous Mac directement avec l’explorateur (Finder) qui copie le WAV du CD comme si c’était un fichier d’une clé USB en AIFF sur le disque dur. Donc normalement pas d’erreur. J’ai aussi rippé avec un logiciel AcurrateRip sous Windows (DbPowerAmp) et sous Mac (XLD), en divers format 20 cds que je connaissais par coeur et surtout très bien enregistré (AIFF, FLAC, FLAC converti en ALAC, ALAC, AAC 320kbits, MP3 320kbits VBR et MP3 128kbits).

    Et puis j’ai écouté en aléatoire.
    Sur ma chaine hifi j’entends la différence même entre un AIFF et un FLAC. Le AIFF est plus joyeux on va dire. Il n’y a pas + de détails en AIFF mais ça chante. J’ai l’impression que le FLAC est étouffé. Je ne suis pas le seul. J’ai fait le test avec des amis et eux aussi préfèrent le AIFF. Les tests ont toujours été fait en aveugle. Je commandais depuis la tablette avec l’écran de l’ordi éteint. Mais il faut avoué que plus de la moitié de mes amis ne voient même pas la différence entre un MP3 128 et un FLAC. Mais ils savent reconnaitre un bon vin. Ca moi je ne sais pas faire. Et puis cela fait plus de 20 ans que j’écoute la musique sur du « bon » matériel. Peut-être cela aide.

    Pour info je lis la musique avec itunes et audirvana. J’ai un mac mini. J’ai limité le ventilateur avec iStat. Ventilateur éteint depuis 2 ans aucune surchauffe pour l’instant. J’ai mis un ssd et je vais cherché la musique sur un NAS qui est dans une autre pièce. Donc silence absolu. Je sors du mac mini en sortie jack optique vers mon DAC. J’ai lu les FLAC avec VLC et converti le FLAC en ALAC. Je n’ai pas trop vu de différence entre les 2.

    Par contre dans ma voiture avec une superbe installation fait maison, ESP de déphaseur, fibre optique, je ne vois pas toujours la différence entre le FLAC et le AIFF. A l’arrêt bien sûr.
    Je suis en train d’adapter un DAC avec pré amplification à lampe de salon pour ma voiture. Peut-être cela changera mes dires comme cela m’a changé la vie avec mon lecteur CD puis mon DAC à pré-amplification à lampe de mon salon.

    Je penses que lorsque je n’entends pas la différence entre un AIFF et un FLAC cela vient du support.
    Depuis 6 mois je suis abonné à Qobuz Hi-res et c’est une tuerie. MAIS PAS SUR TOUS LES ENREGISTREMENTS. Sur certaines chansons mon AIFF de mon CD est meilleur. Le pire c’est les CDs de compilations. Beaucoup sont de très mauvaises qualité. Beaucoup de mes amis ne me croyait pas. Ils sont venu avec leurs meilleurs best of et Arffff ça fait mal.

    J’en profite pour vous féliciter pour votre site qui est très clair et permettra à beaucoup de personnes de redécouvrir la bonne musique comme je l’ai fait il y a 20 ans. Il m’a fallu plusieurs années pour voir la différence entre ma « super » chaine hifi de l’époque. La première année j’ai regretté mon achat. Je ne voyais pas la différence avec mon ancienne chaine hifi à 150€. Et puis et puis on s’habitue au « bon » son et après on reconnait le mauvais chez les autres …

    Concernant votre article je suis d’accord avec vous. Mais je crois que ce sera un rêve pour presque tous.

  5. Hifi PC Guide dit :

    @Vincent : Comme vous le dites, c’est une question de poids de fichier, on économise facilement 30% d’espace sans perte de qualité…

    Vous dites entendre des différences entre aiff et flac, les entendez-vous également entre alac et aiff? Avez-vous réalisé un ab test à l’aveugle sur le sujet? Beaucoup croient entendre une différence alors qu’elle n’est en réalité suggérée par leur cerveau, l’ab test permet de s’en assurer!

  6. vincent dit :

    Je ne comprends pas encore pour des personnes utilisent le FLAC.
    Tous mes CDs ont été rippé en AIFF (c’est un pur Wav qui peut être taggé). Le top.
    Oui c’est un format apple mais presque tous les lecteurs (sous windows et Android) peuvent le lire.
    Comme vous dites. Avec le prix dérisoire des disques dur : un CD en FLAC fait 400 à 550Mo et en AIFF 650 à 800Mo. Personnellement sur ma chaine hifi « audiophile » j’entend la différence entre un FLAC et un AIFF. Je ne peux pas l’expliquer vu que c’est sans perte comme un RAR ou un ZIP mais il y a une différence (moins flagrante en 24 bits mais quand même).

  7. Hifi PC Guide dit :

    @Shenan : On peut avoir un PC ET iTunes vu que celui-ci est disponible aussi bien pour mac que sur Windows ! Même si la version mac est tout de même meilleure car mieux integrée au système Mac OS.

  8. Shenan dit :

    Il ne faut pas rêver. Apple ne changera jamais son AAC qui est pire que le format MP3 en 320 !

    Et comme cette entreprise amorce son déclin dû à son isolationnisme légendaire, elle ne fera rien de plus. Rien n’égalera un bon PC !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *