Daphile, 4 years later

Daphile, 4 years later
5 (100%) 10 votes

Voilà déjà un petit moment que j’avais fait une review de daphile, le système complet à destination des audiophiles exigeants et il était temps de faire un retour près de 4ans et demi après celle-ci, mes impressions étaient-elles bonnes? Des améliorations ont été apportées depuis?

Nous ferons également le tour de mon installation compléte pour ceux qui souhaitent s’en inspirer et vous montrer les évolutions que j’y faites depuis sa première installation.

Daphile, 4ans et demi plus tard, c’est parti !

Les problèmes rencontrés avec Daphile

Je commence par les problèmes, ou plutôt les choses auxquelles il faut faire attention lorsqu’on met en place un système multiroom avec Daphile.

Je précise qu’il ne s’agit pas de défauts de la solutions, certains sont liés à ma situation personnelle et au matériel que j’ai utilisé.

Le réseau

Tout le principe de Daphile est de resposer sur un système client-serveur pour diffuser sa musique partout chez soi, à partir d’une base de donnée unique la musique transitant par réseau. Ce dernier est donc un élement CRUCIAL pour le bon fonctionnement de Daphile qui sinon va planter, mettre du temps à répondre, saccader lors des lectures etc.

Depuis que j’utilise Daphile, je suis passé d’un appartement parisien à une maison en banlieue avec plusieurs étages : la qualité de couverture wifi étant difficile dans mon cas, j’ai pas mal lutté avant de stabiliser les choses.

Clairement ici, si vous avez la possibilité d’avoir un réseau filaire en gigabit faites-le et vous ne le regretterez pas, en ethernet Daphile fonctionne comme un charme :  hyper réactif, aucune latence d’interface ou de lecture… seulement je n’ai pas cette joie.

Non chez moi Daphile doit composer avec le wifi de la maison qui est donc passé de celui de ma box internet à un routeur Netgear Knighthawk R7000 en 1.2gb AC (théoriques hein, en pratique je pafonne à 11mo/s…) autrement plus qualitatif. Encore a-t-il fallu que je trouve le meilleur emplacement dans la maison afin que les débits soient suffisant et surtout stables.

daphile - routeur wifi

Ceci n’est pas un crabe mais un routeur wifi (185€ sur amazon – cliquez sur l’image pour y accéder)

C’est ce dernier point qui a été difficile pour moi, tout fonctionne bien pendant 2 à 3 semaines et puis le jour ou vous invitez du monde et parce que le voisin a allumé son micro ondes vous vous retrouvez avec des coupures, des saccades… j’ai fini par régler le problème en enlevant les répéteurs wifi que j’avais installé et qui faisaient au final plus de mal que de bien.

Vous n’aurez peut-être pas les mêmes problèmes chez vous mais je vous suggére de vérifier la qualité de votre réseau avant de mettre Daphile a la poubelle si vous rencontrez les mêmes soucis.

Daphile use les clés usb

Sur son site officiel, Daphile recommande d’installer leur système sur n’importe quelle clé usb et de booter dessus pour transformer facilement n’importe quel pc en serveur daphile. Certes ça fait le job mais je vous recommande vivement d’opter pour un vrai disque dur ou un ssd si vous ne voulez pas vous retrouver en rade au mauvais moment.

En effet, durant ces 4ans et demi, j’ai usé 3 clés usb toutes devenues totalement HS et sans prévenir après avoir servi d’hote à Daphile !

Et là je dirais que ce n’est même pas la faute du système : on a beau s’en servir comme d’une base de donnée musicale, Daphile est en réalité une distribution linux comme un autre à ceci près qu’elle se controle via son serveur web mais ça reste un OS complet sur lequel les dévelppeurs ont mis un front-end musical.

Résultat, et bien un OS aussi light et aussi optimisé soit-il, lit et surtout écrit beaucoup de données ce qui provoque une usure très prématurée des clés usb pas chères qu’on trouve dans le commerce comme les sandisk, lexar et autres clés 16 ou 32go trouvables à une vintaines d’euros qui sont conçues pour transférer des fichiers de temps à autre et certainement pas pour abriter un OS qui fonctionne tous les jours. Idem pour une SD Card ou tout autre format de carte mémoire.

Je vous conseille donc d’opter pour n’importe quel disque dur ou mieux un petit SSD qui consommera moins et ne générera aucun bruit, j’ai personnellement opté pour un 32go Onyx d’ancienne génération, l’objectif ici n’est pas avoir du débit car Daphile est hyper light et charge tout en mémoire de toute façon mais d’avoir un support durable et inaudible.

Mise à jour du système KO

Dernier problème rencontré de façon récurrente : le module d’update intégré n’a jamais correctement fonctionné chez moi (version Realtime kernel) m’obligeant à chaque fois à une réinstallation certes propre mais qui supprime tous les paramétrages effectués. Petite perte de temps d’une heure à chaque fois qu’il serait bon de gommer pour les futures itérations.

A noter que je suis désormais passé à la version 18.07-x86_64 « normale » et non realtime kernel comme c’était le cas jusque là, on verra si cela fonctionne mieux.

Ou en sont les défauts cités lors de la première review?

Dans le premier test de daphile effectué, je pointais du doigt quelques défauts :

  • Ne fonctionne pas sur plateforme Arm : rien n’a changé ici, mais depuis on peut utiliser des clients sur android donc seul le serveur doit rester sur un pc standard en x86, c’est mieux !
  • Pas de mise en veille : la mise en veille de daphile marche désormais correctement et est accessible à partir du bouton « shutdown » de l’interface. Très utile comme pour n’importe quel pc afin de ne pas gaspiller l’énergie surtout en la combinant avec le wake-on-lan !
  • L’interface : rien n’a changé ici depuis 4ans ! une mise à jour s’impose !

Quelques petits points agaçants

  • Configuration confuse : je connais désormais parfaitement mais un néophyte qui s’y met va avoir un courbe d’apprentissage conséquente
  • Des add-ons peu utiles : c’est surtout de la photo du logitech media server sur lequel Daphile est basé, mais ici on a clairement cherché la quantité à la qualité, je n’utilise aucun add-on car aucun ne m’est utile, sur une liste de près de 50 disponibles (officiels et third party) c’est presque un exploit !
  • L’interface : Bien sur elle est fonctionnelle et globalement on s’y habitue vite, cependant ça respire plus les interfaces des années 2000 que le flat design moderne. Une petite mise à jour s’impose messieurs les développeurs. Ou plutot les graphistes.

Daphile : ce qui marche très bien

Etant Français, on se concentre évidemment vite sur ce qui ne marche pas. Attention cependant à penser que le feedback sur Daphile est négatif, loin de là. Parmi les points les plus positifs, il y a notamment les élements ci-dessous.

La qualité de son

Excellente, parfaite en fait. Il n’y a rien à rajouter ou border : on est en bitperfect et couplé à un amplificateur numérique comme le SMSL Q5 Pro, le son est sublime : d’une transparence totale, ici vous savez que le maillon faible ne sera pas la chaine de reproduction mais le fichier en lui même (mp3 128kbps si tu nous lis) ou vos enceintes.

Le multiroom

je ne peux plus m’en passer, avoir une base de donnée unique partagée entre toutes les piéces de la maison avec dans chacune un client/lecteur qui se connecte au serveur pour y puiser la musique c’est un vrai bonheur.

La fonction random albums

Quand on a comme moi 3401 albums par 4385 artistes, le défi principal du lecteur audio c’est de vous mettre sous les yeux la musique que vous voulez écouter. Alors bien sur il y a les listes « artistes » et « albums » ou encore le champs de recherche quand on sait ce qu’on veut écouter c’est très bien.

Mais quand on se pose dans son canapé avec juste l’envie d’écouter de la musique sans grande précision, la fonction random albums est juste parfaite.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est comme un shuffle (que daphile a aussi) mais qui concerne les albums. Autrement dit, il vous affiche une liste d’albums choisis tout simplement au hasard, des trucs que vous écoutez tout le temps, des trucs que vous n’écoutez jamais, l’abum super mais que vous avez oublié, celui que vous n’avez jamais eu le temps d’approfondir etc.

Daphile - random albums

Random albums : le seul endroit ou Frank Zappa, Jack White et Beck cotoient Penderecki et chopin, erik Truffaz et Kraftwerk !

Autant le shuffle est agaçant car il passe du coq à l’ane, autant random albums met un peu de sérendipité dans le process d’écoute musicale tout en préservant la notion d’album qui me tient personnellement à coeur. D’ailleurs, la fonction n’est disponible que via l’interface de Daphile mais pas sur les applications « télécommande » comme Squeezer par exemple. Là aussi, messieurs les développeurs de Squeezer, si vous nous écoutez !

Daphile c’est aussi un NAS

Il y a bien sur mieux que Daphile pour servir des fichiers sur un réseau si on veut des options avancées, mais si comme moi les seuls besoins que vous avez c’est l’accés à vos fichiers avec un très bon débit partout de la maison et bien Daphile remplir parfaitement le boulot, à tel point que j’ai revendu mon synology.

Le partage se fait via un samba classique et fonctionne parfaitement avec des débits élevés (54mo/s chez moi en gigabit) sur windows, linux, mac et android.

Quelques petits extras

Daphile - radios

Il y a bien sur beaucoup plus de radios, là c’est mes choix perso en favoris facilement accessibles.

  • Les radios : c’est bête à dire mais avec des FDA partout dans la maison, on n’a pas de bande FM ! Daphile permet l’accès à toutes les radios françaises et internationales qu’on peut de plus mettre en favoris pour un accés rapide, c’est très appréciable même si la qualité de son reste bien sur liée au débit de la station radio, c’est  à dire 128kbps dans 99% des cas. BBC3 est la seule à diffuser en 320kbps à ma connaissance.
  • La mise à jour auto de la bdd : là aussi, super pratique. On dit simplement à Daphile quel dossier musical surveiller et dès qu’une modification est apportée (ajout, mise à jour ou suppression) Daphile se met à jour dans le quart d’heure qui suit et ça marche à tous les coups !

Evolutions de mon installation

Depuis la première utilisation de Daphile à aujourd’hui, j’ai apporté plusieurs modifications à mon installation.

Le pc serveur Daphile

Au début, j’avais prévu de recycler un vieux netbook pour y installer daphile avec une clé usb… j’ai fini par y consacrer un mini pc entier. Tout d’abord parce qu’il me fallait la place sur un disque dur 3.5 pouces qui contient toute mes données (plus de 8TO) mais aussi une prise ethernet en gigabit pour accélerer les transferts surtout que je l’utilise en tant que NAS.

J’ai donc opté pour une carte mère Intel mini ITX avec un atom dualcore intégré, 4gb de mémoire et une alimentation pico psu pour réduire drastiquement la consommation d’energie et surtout avoir un silence total. Ce serveur daphile est équipé d’un ssd pour Daphile et de 2 disques 8TO qui contiennent les mêmes données (ce n’est pas du raid mais une sauvegarde manuelle plus sécurisée)

daphile_server

Dire que cette petite boite de 20 x 30cm contient l’équivalent d’un hangar entier de vinyles !

Le tout consomme 28watts avec les deux disque allumés et 10w lorsqu’ils sont en veille, tourne en permanence sauf quand il est en veille et est branché à un SMSL Q5 Pro en usb car il fait également lecteur dans mon bureau.

Android box / Smartphone avec Squeeze player

Au début j’utilisais Daphile partout : sur le serveur mais aussi comme lecteurs sur des pc dans chaque pièce à sonoriser car on peut demander à n’importe quel daphile de se connecter à un autre serveur daphile externe ou d’utiliser son propre serveur.

Cette solution s’est vite révélée compliquée et peu esthétique : se retrouver avec des pc portables un peu partout, qui consomment chacun leurs 15/20w en permanence n’était pas une solution.

J’ai donc depuis 2ans maintenant opté pour soit des box android (lire l’article les concernant si vous ne conaissez pas) soit via… mon smartphone. Grace à l’application Squeeze player, on peut transformer n’importe quel appareil Android en client. Il suffit ensuite de brancher le smartphone soit via sa prise jack (peu recommandé pour la qualité selon votre smartphone) mais aussi et surtout via bluetooth aptX avec une enceinte bluetooth par exemple.

client daphile ideal

La combinaison idéale pour un client Daphile : une box android et l’app Squeezeplayer !

Squeeze player fonctionne parfaitement et permet donc l’utilisation d’appareils android beaucoup plus discrets à la fois en termes de taille mais aussi de consommation d’énergie et de bruit généré, idéal pour en mettre un peu partout dans la maison à prix raisonnable puisqu’on en trouve dès 50€ sur amazon. A noter que Squeeze player coute lui aussi 4 ou 5€ mais franchement vu le service rendu, j’aurais pu payer le double !

En synthèse : Daphile c’est top

Eh oui, le temps ou pour mettre de la musique dématerialisée dans une pièce il fallat un pc entier avec son écran, son clavier, sa souris et son stockage interne suffisamment costaud pour contenir votre bibliothéque forcément jamais à jour entre les pc est révolu depuis un moment.

Avec daphile, le stockage se fait à un seul endroit et le système distribue la musique à tous les clients qui le demandent (j’ai essayé jusqu’à 4 en même temps sans soucis) y compris dans le jardin avec votre smartphone et un casque pour profiter du beau temps (oui je poste ça en décembre et alors?)

Et le mieux dans tout ça, c’est que Daphile en plus d’être tout simplement indispensable est… totalement gratuit, alors pourquoi se priver?

 

13 Responses

  1. Eddy017 dit :

    Bonjour.
    Les stations de radios Hi On Line diffusent en 320kbps: https://www.hionline.eu/
    Radio Paradise diffuse aussi en en 320kbps: https://www.radioparadise.com

    Toutes ces radios sont depuis longtemps dans les favoris de mon Daphile (netbook Asus avec DAC).

  2. Christian dit :

    Mais ça n’est pas du tout de la bidouille. C’est la commande basique pour monter une partition distante (donc sur Daphile 192.168.0.16) sur mon PC (192.168.0.11) avec le protocole NFS et utiliser les partitions « musique » comme un NAS.
    Utiliser samba n’a pas de sens dans mon cas puisque la partition qui m’intéresse sda2 (créée par Daphile) est en ext4 (donc Linux) et que je suis sous Linux (en ext4 aussi). Samba est utilisé il me semble pour résoudre les problèmes d’interopérabilité entre systèmes/partitions/fichiers hétérogènes.

    J’ai donc suivi les indications de la doc :
    « The above example configures the directory “Users/Kimmo/Music” (directory must exist) from “sdb1” partition to be used as a music storage. The “RW” option enables Daphile user to also store and delete files there. This storage is named in Daphile as “MyMusic” (use unique names). With “Share” option it will be also available as a network attached storage (NAS) to other devices in the network using “MyMusic” also as the share name. »

    Je joins la copie d’écran de mon installation Daphile (https://ibb.co/51hbp9H) où les options choisies sont identiques à l’exemple décrit dans la doc.
    La seule différence est que j’essaie de lire le disque local configuré par Daphile et non un disque additionnel configuré par moi.

    Quant à un problème réseau pour la connexion au serveur Daphile, pas besoin de ping puisque j’affiche la page sur laquelle j’ai pris la copie d’écran, je rippe, écoute ma musique sans problème.
    J’ai bien sûr essayé en désactivant mon firewall mais je pensais plutôt à celui de Daphile.

    Existe-t-il un forum pour discuter des problèmes rencontrés ?

  3. Hifi PC Guide dit :

    Vous n’avez pas besoin de bidouiller outre mesure, je vous ai fait une copie d’écran de ma configuration avec mon disque 8TO partagé sur le réseau et qui contient la musique utilisée par daphile, reproduisez les mêmes réglages et vous aurez le même résultat :
    https://i.ibb.co/swXBNVd/2019-03-04-14-36-17-Microsoft-Edge.jpg
    Il me semble que par défaut les disques sont partagés en samba. Il faut bien sur faire « Save & Restart » par la suite. Si après ça, votre disque n’est pas accessible depuis votre réseau, je vous suggère de regarder du coté de votre réseau ou du parefeu du client qui tente d’y accéder qui bloque peut etre certaines commandes. Essayez avec un ping 192.68.0.16 pour écarter cette hyptohèse.

  4. Christian dit :

    Merci Hifi PC Guide mais j’avais déjà lu rapidement ce document et je n’avais pas trouvé la totalité des options comme indiqué précédemment.
    J’ai essayé de faire un montage NFS mais j’obtiens les résultats suivants :
    # mount -v -t nfs 192.168.0.16:Music /mnt/daphile
    mount.nfs: timeout set for Mon Mar 4 13:36:27 2019
    mount.nfs: trying text-based options ‘vers=4.2,addr=192.168.0.16,clientaddr=192.168.0.11’
    mount.nfs: mount(2): Connection refused
    mount.nfs: trying text-based options ‘addr=192.168.0.16’
    mount.nfs: prog 100003, trying vers=3, prot=6
    mount.nfs: portmap query retrying: RPC: Unable to receive
    mount.nfs: prog 100003, trying vers=3, prot=17
    mount.nfs: portmap query failed: RPC: Unable to receive – Connection refused

    Visiblement, le serveur NFS (ou le pare-feu) refuse la connexion.
    Y-a-t-il un moyen de passer root sur daphile ?

  5. Hifi PC Guide dit :

    Bonjour Christian,

    La documentation est disponible (en anglais) à cette adresse : https://daphile.com/download/DaphileInstallation.pdf

    L’activation du NAS se fait dans l’onglet Paramétrage / stockage vous avez des cases à cocher « share » à cocher qui fait Daphile va partager le dossier / disque sélectionné.
    Concernant le rip de CD je vous conseille de tout décocher pour ne pas altérer les données extraites !

  6. Hifi PC Guide dit :

    Merci Patrick pour votre retour que je partage entièrement!
    Quelques remarques / astuces :

    * Concernant le DSD, il faut surtout s’assurer que le dac peut le décoder nativement, sinon Daphile effectue une conversion en PCM et pour le coup aucune chance de voir une différence, surtout si vous êtes habitué au Flac 24 bits.
    * Si vos flac 24 bits proviennent de CD rippés… c’est un gaspillage de place inutile. En effet, le 24 bits n’a d’interêt que si la source provenant du mastering l’est, autrement dit téléchargé en 24bits ou rippé d’un bluray audio ou de certains dvd audio, les CD audio eux sont en 16bits et ripper en 24 bits créée du « bruit » supplémentaite qui augmente la taille des fichiers sans apporter aucune information audio utile, restez donc en 16 bits sur les CD rippés.
    * J’aime beaucoup Daphile mais ce n’est pas grâce à lui que vous réussissez à ripper des CD que votre platine n’arrive pas à lire! C’est plutot grâce au lecteur CD/DVD de votre vieux portable qui est plus performant que votre platine. Et encore, il est au format « slim » ce qui n’est pas l’idéal, si vous rippez beaucoup de CD passez sur un lecteur DVD / CD full size (5 pouces 1/4) de PC de bureau classique vous verrez une nette amélioration : des cd non reconnus le deviennent, des CD rippés avec erreurs deviennent bitperfect (accuraterip 100%). Plus généralement, vous trouverez plein d’astuces sur comment ripper des CD rayés ou en mauvais état sur ce lien ! !

  7. Christian dit :

    Bonjour,
    Je cherche désespérément une documentation sur la version actuelle.
    Il y a plein d’options de configuration que je ne comprends pas (par exemple : Remove effect by applying the de-emphasis filter, Enable overread into the lead-out dans CD Ripping) et surtout : comment transformer Daphile en NAS ?

  8. Patrick dit :

    Bonjour,
    Et merci pour cet article !
    J’utilise Daphile depuis quelques années et j’en suis entièrement satisfait. Je l’ai installé sur un vieux PC portable sur lequel j’ai mis un SSD de 500 Go, avec la musique en FLAC24, installé sous le meuble Hi-Fi. J’ai également rippé des CD (facile à faire avec Daphile et le portable équipé d’un lecteur DVD) et je dois dire que, avec l’Arcam irDAC-II installé entre le portable et l’ampli, j’ai une qualité de son aussi bonne qu’en écoutant les CD sur ma platine Myryad Z112.
    Il y a même des CD qui ne passaient pas sur ma platine et que j’ai réussi à ripper avec Daphile…
    L’accès aux radios par internet permet de faire de belles découvertes. Et puis, cerise sur le gâteau, j’ai accès avec Daphile à Spotify via le compte de mon fils. Bien pratique pour une première écoute d’albums.
    J’ai essayé le format DSD avec Daphile, mais je dois dire que je n’ai pas trouvé d’augmentation significative de la qualité du son par rapport au FLAC24 et j’ai abandonné, vu la taille des fichiers DSD. Pour avoir une qualité de son supérieure, il n’y a que le vinyle… Et donc des armoires…
    Sur mon smartphone, j’ai installé Squeezer, qui est gratuit, et j’en suis satisfait.
    Au niveau multiroom, ça fonctionne très bien avec les freeplugs.
    En conclusion, je recommande Daphile à mes proches et tous les passionnés de son de bonne qualité que je rencontre. C’est gratuit et, en investissant dans un DAC de qualité, on peut arriver à un son de très haute qualité avec un matériel Hi-Fi adapté et installé dans une pièce dédiée et surtout corrigée sur le plan acoustique. Ça ne sert à rien de monter en gamme de matériel Hi-Fi si la salle d’écoute a une acoustique déplorable. Je recommande la fabrication de panneaux acoustiques qui nécessitent peu d’argent, peu de temps et donnent des résultats surprenants.

  9. Michel Forbes dit :

    Pour l’interface il est possible d’utiliser celle de LMS avec le plug-in Material qui fonctionne autant sur l’ordinateur, le téléphone ou une tablette.

  10. HUBAU dit :

    Rien qu’en lisant la partie défaut, j’abandonne…

  11. herve dit :

    D’accord avec toi Arnaud , c’est toujours les memes fichiers qui se presentent dans le mode random.

  12. Hifi PC Guide dit :

    Bonjour Arnaud,

    Votre commentaire me rapelle l’intervention de steve jobs il y a quelques années au sujet du mode shuffle de l’ipod / itunes car les utilisateurs faisaient les mêmes critiques que vous. Il avait alors décidé de je cite :

    « Rendre le mode aléatoire moins aléatoire pour qu’il paraisse plus aléatoire » 🙂

    Autrement dit, si une chanson a été lue dans les X dernières minutes ou fois ou le shuffle a été utilisé, alors elle ne peut etre sélectionnée. Ce n’est plus un vrai random au sens mathématique du terme mais ça correspond effectivement mieux à l’utilisation qu’on en attend, rien de plus agaçant de voir une chanson revenir en permanence même si statistiquement « elle a le droit ».

    Concernant Daphile je n’ai pas le problème dans la catégorie random albums que j’utilise tous les jours, le shuffle quant à lui… je n’ai pas assez de recul car je l’utilise très rarement (j’aime la notion d’écoute d’album du début à la fin) mais si vous pensez tenir un truc, n’hésitez pas à faire des tests approfondis et poster les résultats ici, ça en intéressera surement plus d’un. On pourra aussi donner ces retours au développeur de Daphile avec qui je suis en contact pour améliorer la solution.

    Merci

  13. Arnaud dit :

    Bonjour.
    A propos de la lecture shuffle et random, vous ne trouvez pas qu’il y a une redondance des fichiers lus ?
    Ce sont toujours les mêmes qui reviennent chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *