Guide d’achat audiophile dématerialisé à prix mini

Si vous cherchez à vous équiper d’un ensemble dédié à la lecture audiophile de la musique dématerialisée, il est probable que vous crouliez sous les milliers de références disponibles rendant ainsi l’achat compliqué!

Voici pour vous aider, un guide d’achat audiophile dématérialisé à petit prix prenant en compte à la fois la source de lecture et de stockage (un ordinateur donc) , un DAC audiophile pour remplacer sa carte son et un ampli s’accordant avec l’ensemble.

Un choix purement audiophile

Ces choix sont à la fois objectifs car ils prennent en compte des critères rationnels pour le choix mais aussi subjectifs : personne n’utilise un appareil performant mais hideux ou compliqué à utiliser.

Il garantissent cependant que le materiel proposé peut se targuer du qualificatif d’audiophile, c’est à dire offrant une restitution de très grande qualité, et n’en déplaise à certain malgré un prix très contenu comme nous allons le voir.

A noter qu’en plus du prix d’achat, les choix prennent en compte également la faible consommation électrique des appareils et sont donc à la fois peu chers à l’achat mais aussi à l’usage.

Ordinateur Portable : 357€

Guide d'achat audiophile - Samsung Ativbook

Le blanc lui va très bien non?

Le Samsung Ativbook : pas le plus puissant mais un prix rikiki pour un ordinateur portable moderne, consommant très peu d’énergie (8 à 10w en fonctionnement, écran compris…) à l’esthétique sympa, et avec une capacité de stockage de 500go confortable pour votre musique.

Il dispose en outre d’un lecteur DVD intégré ce qui peut être également une bonne solution tout en un si vous comptez dématerialiser vos CD par exemple.

Ordinateur fixe : 229€

Guide d'achat audiophile - Asus Vivo

Joli, efficace et inaudible

L’Asus Vivo : ce micro ordinateur dispose quasiment des même caractéristiques que l’ordinateur portable mais sans l’écran et le lecteur DVD, le prix baisse donc de façon très intéressante ! Lui reste à lui aussi une capacité de stockage confortable de 500go et une esthétique lui permettant de faire bonne figure dans votre salon !

Dac : 109€

Guide d'achat audiophile - NuForce udac3

L’excellent dac NuForce uDAC 3

NuForce uDac 3 : On ne présente plus ce petit boitier qui en est à sa 3ème révision. Pourquoi lui et pas un autre? Tout simplement car il offre à la fois une belle qualité de restitution, il est compatible HD (24bits / 96khz) et fait également office d’ampli casque de qualité, je dispose de cet appareil depuis quelques semaines et je ne le quitte plus !

Si vous comptez écouter votre musique au casque, inutile d’investir dans un ampli, réduisant ainsi la facture totale !

Ampli : 59€

Guide d'achat audiophile - Samsung Ativbook

Le petit ampli qui fait des miracles!

SMSL SA-50 : Oui, vous avez bien lu, 59€ pour un ampli audiophile de qualité ! A ce prix là vous n’avez ni affichage en façade ni télécommande mais une jolie molette à tourner. Il s’agit ici d’un Ampli Tripath en classe D, connue pour avoir un traitement totalement numérique du son, en résulte notamment des taux de distortion extrêmement faible et une consommation d’énergie là aussi sans commune mesure avec un ampli classe A/B ou A.

On arrive à un total inférieur à 400€ si vous optez pour l’ordinateur fixe, et même 340€ si vous vous limitez à une écoute au casque !

Ce guide d’achat ne comprends pas les enceintes qui sont un maillon important mais au final en aucun cas différente d’une écoute avec CD ou vinyles, vous pouvez très bien réutiliser ces enceintes dans le cadre d’une installation audiophile dématérialisée à petit prix.

20 Responses

  1. Bonjour
    Je possède une Marantz SA 8005 et je dois acheter un PC portable en outre pour écouter de la musique dematerialisée par le cable USB .
    Quelle marque de PC dois je acheter Windows ou Mac
    Merci de vos conseils
    Cordialement

  2. bibi dit :

    Bonjour,
    Pour ceux qui doutent, l’utilité d’un DAC externe est « relative ». Je m’explique.
    la restitution sonore est le résultat de la chaine complète utilisée pour écouter sa musique :
    Une source de qualité : le fichier d’origine doit être de très bonne qualité. ce doit être un « VRAIS », c’est adire par un MP3 ré encodé en flac par exemple…une fois la qualité perdu, elle ne réapparait pas par magie.
    Le convertisseur Digital Analogique (DAC) il doit être en mesure de passer une fréquence suffisante (48k ou plus) , avec un échantillonnage suffisant (16 bit ou plus) . et surtout posséder un étage de sortie analogique de Qualité… c’est le PLUS important!
    La transition analogique vers l’ampli doit être tres propre, pas de perturbation (parasitage) , et connectique en or et en parfait etat de préférence.
    l’ampli doit être « Hifi »dans dans le sens audiophile du terme, et pas …dans le sens commercial….
    Les enceintes + leur câblage doit être de bonne gamme ..pour être en mesure de restituer un son correct..

    Vous pouvez voir la chaine [fichier son] – [DAC] – [transmission ana] – AMPLI – [Enceinte]. le resultat final dépendra de l’élément le plus faible de cette chaine.
    Un exemple : si vous avez un ampli de mauvaise qualité qui limite votre écoute, il ne sert a rien de changer votre DAC pour un autre plus performant. Vous n’aurez qu’une faible évolution dans la restitution finale. Si vous changez votre ampli, vous aurez une différence significative. Donc avant de vouloir remplacer son DAC, il faut bien identifier où est la faiblesse de son installation.

    De mon coté je possede un notebook avec une clef de conversion numérique USB(asynchrone)-coaxial -> entrée dans un ampli Marrantz 6005 avec DAC intégré. La conversion digital-analogique se fait donc dans l’ampli. et envoie le tout sur des Davis Matisse. Je ne remplacerais jamais le DAC interne du Marrantz par un DAC externe. Cela ne servira à rien. En plus il est probable que j’obtienne une dégradation sonore car cela m’obligerais a allonger le cablage de transimition analogique.et à avoir un étage de sortie analogique du DAC qui n’est pas forcement homogène avec l’entrée de l’ampli.

    Comme vous voyez tout cela n’est pas très simple.J’espère avoir apporté un peut plus d’eau au moulin.
    bibi

  3. Armacor dit :

    J’utilise le DAC pour l’écoute de Qobuz, sur mon installation HIFI Néodio (Ampli, lecteur CD équipe d’un Dac),les enceintes sont des PEL (Pierre Etienne Léon) Ref: Maestral, sans prétention aucune, j’ai rippé, mais au final à l’écoute, le lecteur CD Néodio s’avère à la hauteur du rippage voir supérieur.
    Etant audiophile la technique ne m ‘s’intéresse pas, seule l’émotion est mon critère.
    Il est sur que l’investissement: matériel, enceintes, câbles, représentent une somme fort conséquente, (plus de 22500 euros)

  4. Hifi PC Guide dit :

    @Emmanuelle : merci pour vos encouragements !

    Oui vous pouvez très bien installer un uDac3 entre votre ordi portable et l’ampli, il se branche sur un port usb et permet de s’affranchir de la carte son intégrée de l’ordi portable probablement moins bonne. Si vous l’achetez via le lien dans l’article vous aurez 14j pour le retourner si jamais vous n’êtes pas satisfaite et peut être opter pour le iFi Audio Micro iDSD si jamais le premier ne vous satisfait pas.

    Cependant celui-ci est capable de lire le DSD qui est un format concurrent du PCM classique mais infiniment moins répandu, il faut donc voir si vous avez des fichiers au format dsf, sinon ça n’en vaut probablement pas la peine.

  5. Emmanuelle dit :

    Bonjour,
    Votre site est passionnant… je suis cependant néophyte et j’ai peur de ne pas tout bien comprendre…
    Je viens d’acquérir une ampli Musical Fidelity M3i et une paire d’enceinte focal 826v.
    Puis je y brancher le NuForce uDac 3 avec un ordi portable pour écouter de la musique en streaming à partir de qobuz?
    J’ai repéré aussi le DAC Audio iFi Audio Micro iDSD qui est beaucoup plus cher. La qualité s’en fera t elle ressentir?
    et enfin , que pensez vous du cocktail audio x12?
    Je me rends compte que je pose beaucoup de questions sans doute très confuses…?
    En vous remerciant.
    Em

  6. Bruno dit :

    Ah oui, effectivement… j’avais surtout vu le ‘hifi’ et n’avais pas fait attention à ce petit détail !
    Merci pour vos réponses et bonne continuation à votre blog !

    bruno

  7. Hifi PC Guide dit :

    @Bruno : le pc est pour moi la source à la fois la plus fiable, polyvalente, versatile, qualitative et économique : moyennant quelques efforts lors du choix ou en le construisant soi-même on obtient un produit très haut de gamme sans compromis et sans se ruiner.

    Le blog ne s’appelle pas HifiPCGuide pour rien 😉

  8. Bruno dit :

    Merci pour votre réponse… et pour la rapidité de celle-ci !
    Bien compris votre explication. Je vais quand même continuer à creuser la question, parce que pour une petite config, ça doit pouvoir marcher :
    – sur mon vieux lecteur md (oui, je sais je parle d’un temps que les moins de vingt ans…), il y avait une sortie casque et une sortie « line ». peut-être en est-il ainsi que certains lecteurs audiophiles ? (et puis il est souvent possible de faire sauter la limitation du volume des lecteurs mp3, donc ça doit marcher aussi )
    – 128 Go plus une carte sd de 128, ça commence à faire pas mal d’albums quand même…

    et, à moins que j’ai manqué des pages de votre blog, je n’ai rien vu sur des lecteurs sédentaires autres que les ordinateurs… Vous les avez déjà évoqué ?

  9. Hifi PC Guide dit :

    Bonjour Bruno,

    Vous avez raison, je ne traite probablement pas assez le sujet tout d’abord parce qu’un lecteur tout en un et mobile n’a pas les mêmes contraintes qu’un lecteur sédentaire et dispose de fonctionnalités autres (batterie, sortie casque faible)

    La capacité de stockage est également relativement faible (entre 16 et 128go en moyenne) ce qui est trop peu pour accueillir des bibliothèques musicales entières, surtout si celles-ci sont correctement encodées dans un format lossless (Flac ou Alac)

  10. Bruno dit :

    Bonjour,

    je découvre aujourd’hui votre blog, clair , accessible et passionnant ! Il ya qq chose qui m’étonne (mais c’est probablement dû au fait que je commence tout juste à m’intéresser sérieusement à la dématérialisation…). Vous ne parlez nulle part de lecteurs portables comme source possible d’un système dématérialisé (type cowon par ex). Pour quelle raison ? Ou, si je pose la question d’une façon différente : peut-on se passer de l’utilisation d’un ordinateur dans un système « dématérialisé » et utiliser à la place un lecteur audiophile ? Merci d’avance pour votre réponse !

    b.

  11. antoine dit :

    Bonjour,
    Que dois-acheter de pas cher pour avoir un ordinateur configurer de maniere audiophile ?
    (ampli rega apollo-R, et enceinte monitor bx5)

  12. Hifi PC Guide dit :

    @Plumet : le DAC sert à convertir la musique du format numérique (fichiers sur l’ordinateur) à l’analogique qu’attend l’ampli classe D. Un dac indépendant permet une meilleure qualité de conversion que les dacs bas de gamme contenus dans les cartes son du PC.

    L’exemple que vous citez est spécifique aux amplis numériques je pense, ceux là ne nécessitent pas de dac à part car ils en contiennent un.

  13. Plumet dit :

    Bonjour et merci pour cette solution.

    Je me pose néanmoins une question.

    Un ordinateur (musique sous format numérique), sortie numérique sous S/PDIF ou USB possible
    Un DAC : Convertisseur numérique – analogique
    Un ampli de classe D – qui prend en entrée de préférence un signal numérique

    Pourquoi le DAC ?

    Lu sur internet :
    « le signal numérique n’est pas converti à son entrée dans l’amplificateur en signaux analogiques, post-traités puis amplifiés. Le signal numérique transite ici jusqu’à un étage de puissance PWM qui module le signal entrant. C’est donc le signal numérique qui est amplifié, avec d’être filtré au niveau des borniers d’enceintes afin d’être converti en signaux analogiques »

    Marc

  14. Hifi PC Guide dit :

    @Pat : D’accord avec vous sauf quand vous dites que seuls les amplis analogiques de classe A atteignent un haut niveau de qualité. Certes ce sont d’excellents amplis mais qui ont des défauts importants inhérents à leur fonctionnement : consommation électrique, fiabilité, encombrement, dégagement de chaleur… sans compter les prix qui sont très élevés.

    Certains ampli classes D ou T (tripath) peuvent également offrir une qualité d’écoute exceptionnelle, ce qui ternit leur image c’est que dans cette catégorie le très bon côtoie le médiocre alors que les classes A vu leur positionnement en termes de prix tiennent le haut du pavé.

  15. pat dit :

    La musique dématérialisée peut aussi se concevoir pour des installations haut de gamme. Ça veut dire d’abord un local d’écoute de qualité, ni trop absorbant, ni trop réverbérant et suffisamment spacieux pour descendre dans le grave (et oui c’est une loi physique, pour entendre le grave – et non ses harmoniques – il faut de la place). Des enceintes et un ampli de qualité, et là on n’est plus dans le domaine du numérique, les bonnes solutions connues depuis 50 ans restent les seules valides. Enfin si les puces de conversion qui équipent les DAC ont considérablement baissé de prix, les étages analogiques ont leurs exigences, et l’écart entre un DAC à 100€ et un autre ar 1000 s’entend fort bien sur un ampli classe A et des enceintes de qualité. Mais inutile de tout miser sur le dac si l’ampli, les enceintes ou la pièce ne suivent pas. Le résultat en hifi c’est le cumul des défauts de chaque maillon. Une règle à ne jamais oublier.

  16. Hifi PC Guide dit :

    Bonjour Laurent,

    Vous trouvrez une explication ici : http://uk.farnell.com/images/en/ede/pdf/Tech_FR_p18-19.pdf

    Notamment je cite : « les amplificateurs de commutation haute performance
    utilisent des techniques numériques, comme la
    modulation sigma-delta, pour obtenir de meilleures
    performances »

    Concrètement, ce qu’il faut surtout retenir est que les amplificateurs classe D sont bien plus efficaces, consomment moins d’énergie, chauffent moins et sont beaucoup moins encombrants. Certains trouvent le son généré « froid » comparé à la rondeur et la puissance d’un classe A ou un tès bon AB, d’autres ne voient pas de différences et privilégient l’aspect pratique et économique des classes D.

  17. Laurent dit :

    « Le ClasseD est un ampli purrement numérique »

    Merci de m’apporter des lumières sur son fonctionnement car j’ai beau en avoir demonté je n’ai jamais trouve a l’intérieur de convertisseur AD / DA et pour moi les ampli de Class D n’ont absolument rien dans leur foncionnement qui soit numérique

  18. Fab dit :

    Je m’étais un peu laissé emporté par l’euphorie collective ‘sur les forums par exemple) à propos de certains DAC chinois ou pas chers..

    Ayant un combo ampli/enceinte d’environ 600€, la différence à l’écoute est pour moi inaudible même avec des fichiers qualité studio, et même face à des cartes audio de pc bas de gamme.

    J’ai l’impression qu’en dessous d’une config ampli/enceintes à moins de 2000€, un DAC est dérisoire..

    Il faudrait que je test un DAC casque sur mon Philips Fidelio..

  19. Hifi PC Guide dit :

    @Fab : J’ai une écoute principalement au casque, avec ce dac donc mais aussi le même en v2 couplés à un AKG K701.

    Je note un son beaucoup moins dur et fatiguant ainsi qu’une meilleure dynamique vs la sortie audio d’un PC portable, je n’ai pas effectué un test ABx car la différence est trop nette : la sortie casque diffusant un souffle en permanence.

    Avec un Macbook pro par contre, j’en suis au même constat que vous : je n’entends aucune différence avec le DAC avec des fichiers ALAC lus avec iTunes et Audrivana plus. Je l’utilise cependant toujours avec le macbook car j’apprécie la « réserve de puissance » qu’il procure.

    Je ne fais pas partie de ceux qui prétendent qu’un DAC change tout dans une chaine musicale, je pense qu’il y a un minimum à atteindre, ce que font tous les dacs d’entrée de gamme mais qu’après la marge de manoeuvre est plutôt du coté des enceintes et ampli, ce qui rejoins un peu votre expérience non?

  20. Fab dit :

    J’ai testé plusieurs DAC similaires sur des enceintes biblio aux alentours de 250€ (Dali Zensor, Wharfedale Diamond 121) et aussi différents combo Ampli (Nad C316, Topping TP60, SMSL SA-50) et franchement en toute honnêteté, je ne peux pas dire qu’un DAC améliore sensiblement la qualité d’écoute, ou avoir l’impression de « redédouvrir ma musique » comme on le lit parfois.. Et j’ai testé tous les drivers et configs (Windows 7 avec Foobar et drivers ASIO, Linux avec DeadBeef et config des drivers, Mac avec Vox ou Itunes et config MIDI correcte, etc..)

    Alors la question que je me pose, quelle config vous avez avec ce DAC (enceintes ?). Et ensuite dans votre config, est-ce qu’une écoute à l’aveugle permet de voir la différence avec et sans DAC ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *