3 Façons d’améliorer son installation audiophile en 2020

Une installation audiophile comme beaucoup de choses dans la vie, ce n’est pas un « One shot » : j’achète, j’installe et plus besoin d’y toucher pendant 40 ans.

Bien sur certains seront bien contents dans les commentaires (je vous vois déjà) de me décrire à quel point leur installation audiophile à base d’amplis à tube et de vinyles mise en place il y a 30 ou 40 ans est encore inagalable par la hifi moderne.

La réalité cependant est toute autre, même si j’adore moi-même les installations vintage car elles ont leur charme, le fameux « son chaleureux » que beaucoup adorent, il faut bien avouer qu’une installation audiophile dépend étroitement de l’évolution technologique.

Voici donc 3 améliorations qui me paraissent utiles voir indispensables pour améliorer votre installation audiophile en 2020.

Donner un coup de jeune à Daphile avec Material Skin

Cette première amélioration ne concerne que ceux qui utilisent Daphile, le système audiophile complet, open source et dont je suis fan depuis des années.

Le problème de Daphile, c’est qu’il est basé sur le Logitech Media Server (LMS) développé par Logitech il y a plus de 10ans, autant dire donc que l’interface web est d’un autre age.

Bien sur, ça reste utilisable et il n’y a aucune aberration ergonomique le rendant difficile à utiliser, mais je dois avouer que j’avais de plus en plus de mal avec son interface qui certes est déjà moins vieillotte sur Daphile que sur le LMS d’origine.

Mais ça reste tout de même plus proche du site internet des années 90 ou du site internet de Ségolène Royal qui avait fait rire la France entière il y a quelques années.

segolene-royal-desir-avenir

Heureusement, Daphile permet l’installation d’une extension dénommée Material Skin : il faut aller dans settings / Advanced Media Server Settings / Plugins et installer « Material Skin ».

installation-audiophile-daphile-plugins

Après un redémarrage, on se retrouve… sur la même interface que d’habitue et c’est normal. Le plugin ne remplace pas l’interface, il en créé une seconde accessible à partir de l’url suivant :

NOMDESERVEUR:9000/material
ou
ADRESSEIP:9000/material

Si votre serveur est accessible avec son nom via le serveur DNS et qu’il s’apelle « daphile » par exemple ça donnera donc

Daphile:9000/material

Et là, vous vous retrouvez avec une toute nouvelle interface compatible responsive design et donc parfaitement adaptée aux smartphones / tablettes, beaucoup plus moderne, jolie et agréable à utiliser.

installation-audiophile-daphile-material-skin-interface

Ainsi qu’une interface « Joue en ce moment » très épurée et moderne qui ne fait certes aucune différence du point de vue de la qualité de son de votre installation audiophile mais qui rend tout de même l’expérience d’utilisation plus agréable.

installation-audiophile-daphile-material-skin-player

Seules petite critique au material skin : il ne contient pas toutes les options de l’interface d’origine comme le fait de mettre en veille / eteindre son serveur Daphile ce qui vous oblige à repasser sur l’interface d’origine régulièrement.

Identifier le maillon faible de son installation audiophile

Non, si vous souhaitez améliorer le rendu sonore et approcher encore plus de la meilleure qualité sonore possible, vous allez très certainement devoir changer l’un des maillons de votre installation audiophile.

Comme vous le savez, la qualité finale obtenue est dépendante de beaucoup de critères différents certes mais elle est surtout plafonnée par le maillon le plus faible de votre installation.

Si vous avez par exemple investi dans un ampli de qualité (un ampli FDA ?) mais que vous utilisez encore des enceintes certes honnêtes mais qui ne représentent pas non plus le graal audiophile comme des Eltax Monitor III par exemple (que j’adore, ne pas mal interpréter ce que je dis !) et bien il vous reste bien entendu une marge de manoeuvre importante.

Bien souvent, il faudra aller sur des sites spécialisés comme Deuxième Note pour trouver son bonheur et essayer d’améliorer encore son installation audiophile en visant principalement son maillon faible.

maillon-faible-boccolini
Vinyle : vous êtes le maillon faible, au revoir ! (tapez pas les hipsters)

Cela ne sert strictement à rien d’avoir les meilleures enceintes du monde si votre ampli est moyen, que votre DAC est d’entrée de gamme ou que vous utilisez des cables audio achetés 1€ sur un site chinois.

Idem, si vous mettez votre installation audiophile dans une pièce 100% carrelage + baie vitrée + placoplatre au murs sans rien pour absorber les réverberations.

Dans ce cas un tapis moelleux, quelques plantes et des rideaux épais peuvent être votre meilleur investissement audiophile de l’année car les performances d’une installation audiophile dépendent du moins bon des différents élements qui la composent et l’occurence ça peut être votre pièce d’écoute !

Bref, c’est l’homogénéité et l’équilibre qui comptent, l’audiophilie c’est comme un contre la montre en équipe, c’est le temps du dernier arrivé qui compte !

Améliorer son maillon faible audiophile est beaucoup plus efficace que d’améliorer votre meilleur élement.

Mettre de coté vos croyances

Enfin, je le vois trop dans les commentaires du blog pour ne pas en parler : mettez de coté une bonne fois pour toutes vos certitudes et vos croyances.

Non, un vinyle ce n’est pas « infiniment supérieur » à la musique numérique, des études scientifiques ont maintes fois prouvé l’incapacité de l’homme à entendre des fréquences supérieures à 20khz ou inférieures à 20hz.

Inutile donc d’aller arguer qu’un FLAC 24 bits 192khz sera bien meilleur qu’un « simple » flac 16/44 ou qu’un vinyle est mieux car il n’y a pas d’échantillonnage.

Encore pire concernant le mp3 et les tests ABx : êtes vous réellement capable de faire la différence entre un mp3 192kpbs (berk) et un flac ? Faites le test concrétement, rigoureusement et voyez par vous-même.

Les tests ABx comme je l’ai évoqué dans cet article sont votre meilleur ami pour éliminer le bullshit de la réalité, et non si vous n’y arrivez pas cela ne veut pas dire que votre installation n’est pas assez pointue pour entendre la différence.

spectre-audible-frequences

Je parlais de maillon faible il y a quelques lignes, pour beaucoup d’entre nous il s’agit tout simplement de nos oreilles qui n’ont pas été programmée génétiquement pour entendre des fréquences extrêmes dans les basses ou les aigues.

De même que nous ne voyons que moins d’un pourcent du spectre électromagnétique exitant (entre l’infra rouge à l’ultraviolet) il ne servira à rien d’argumenter que telle télévision sera meilleure qu’une autre parce qu’elle diffuse en rayons X ou gamma : on s’en fout, vous ne les verrez pas !

spectre-visible

Nous sommes le fruit d’une évolution de millions d’années et la qualité d’une installation audiophile n’a jamais fait partie des critères de sélection de l’évolution de notre éspèce !

Bref, se détendre avec ces sujets et accepter que nous ne sommes pas ni des chauves souris ni des taupes et qu’au final en audiophilie comme dans le reste, ce qui compte c’est le plaisir d’écouter de la musique.

2 Responses

  1. Très intéressant,
    Etant fabricant de panneaux acoustiques et passionné de hi-fi, je ne peux que confirmer les différents points de cet article.
    Nous avons créé un tuto pour bien choisir ses panneaux acoustiques, je pense qu’il complétera bien votre article.

  2. Edwy dit :

    Merci pour Material Skin c’est bien mieux 🙂 Meme si j’utilise surtout l’app sur téléphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *