Bien choisir le format audio en 2014 & 2015

Alors que pour beaucoup, musique dématérialisée rime avec MP3 il convient de faire un tour du propriétaire sur les formats dématérialisés existants afin de bien choisir le format audio au moment de numériser ses CD / Vinyles.

Qu’est-ce qu’un format audio?

Pour bien choisir le format audio, encore faut-il savoir de quoi on parle !

Un format audio est pour simplifier une sorte de conteneur dans lequel sera stocké la musique dématérialisée : il est fondamental de bien le choisir au moment de ripper un CD car ses propriétés vont influer directement sur la qualité du fichier créé.

Choisir le format audio est donc une étape déterminante et il convient de s’assurer en priorité de 3 choses : la qualité, les fonctionnalités et le fait d’être standard et lisible sur un maximum d’appareils, que ce soit sur un ordinateur PC ou MAC mais aussi sur votre smartphone / autoradio…

Il est important aussi de comprendre que globalement et même s’il y a des exceptions, choisir le format audio consiste à placer le curseur au juste milieu entre d’un coté la qualité et de l’autre coté la place occupée sur le support de stockage.

Choisir le format audio : quel prétendants ?

choisir-le-format-audio-mp3-aac-ogg-wma

Les 4 semi-fantastiques formats audio à compression destructrice.

MP3 :

A tout seigneur, tout honneur. Le MP3 est aussi populaire que décrié : il aura tout de même fait a lui tout seul énormément pour la musique dématérialisée et permis à des millions de gens à travers le monde vers une nouvelle façon d’écouter sa musique.

Le MP3 est un format à compression forte et destructrice, autrement dit une grande partie du signal musical sera supprimé (en priorité les fréquences inaudible par l’oreille humaine… mais pas que!) et offre donc une qualité qui ne devient bonne qu’à partir de 256/320kbps.

Est-ce un bon choix aujourd’hui? A défaut d’être le meilleur d’un point de vue qualité, choisir le format audio mp3 aujourd’hui permet d’être certain de pouvoir l’écouter sur tous les appareils sortis depuis 10ans. Le mp3 est à la musique dématérialisée ce que le jean est au prêt-à-porter : une polyvalence et un « taux d’acceptation » le plus élevé au monde.

A noter qu’il peut également être judicieux de choisir le format audio mp3 si vous avez un espace de stockage limité sur un smartphone par exemple car c’est (en compagnie du AAC/WMA/OGG) le type de format qui prend le moins de place.

AAC :

Ce format est un peu le « MP3 de chez Apple ». Il a les mêmes qualités et défauts que le précédent à quelques détails près : légèrement meilleur à débit égal, il est par contre beaucoup moins standard : à part les fabricants ayant passé des accords explicites (et payants car nécessitent une licence) on trouve en pratique beaucoup moins d’appareils compatibles AAC.

A éviter donc sauf si vous n’avez que des produits Apple autour de vous (même l’autoradio? j’en doute) et même dans ce cas, ceux-ci sont tous parfaitement compatible avec le mp3.

WMA :

Si l’AAC est le MP3 d’Apple, alors le WMA est le MP3 de Microsoft. Encore moins répandu car ne bénéficiant pas du rouleau compresseur iTunes/Music Store/iPOD (qui se souvient encore du Zune ? L’iPod killer mort-né de Miscrosoft)

Là encore globalement les mêmes qualités et défauts que le MP3 mais encore moins standard donc, à oublier d’urgence. Je vous conseille même de convertir vos fichiers WMA existants en MP3 à bitrate équivalent ou légèrement supérieur afin d’assurer leur pérénité. Choisir le format audio WMA aujourd’hui n’est donc pas une bonne idée.

OGG :

On le retrouve aussi sous l’appellation « vorbis », on a également ici un clone du mp3 à part que celui-ci est soutenu par le monde du libre (comprenez gratuit) un peu sur le même format que Linux.

L’ogg est un format totalement gratuit au contraire des précédents mais malgré cela, il n’est que très confidentiel et n’est utilisé généralement que par ceux adoptant une position dogmatique pro-libre. Bien que cette position soit tout à fait respectable, choisir le format audio OGG en 2014 / 2015 ne semble pas être une bonne idée car peu diffusé et surtout, il s’agit tout comme le MP3 d’un format destructeur.

WAV :

Le WAV est le premier format de la liste à ne pas détériorer la qualité extraite du CD, celui-ci offre donc un débit identique de 1411kbps et offre donc une qualité optimale.

Cependant, le format accuse son age et est limité sur plusieurs aspects : pas d’optimisation d’espace (une seconde de silence = une seconde de bruit) et pas de gestion des métadonnées ou des pochettes d’albums.

Choisir le format audio Wav revient donc à générer des fichiers très lourds et tout simplement impossibles à organiser correctement dans une base de donnée musicale, vous obligeant ainsi à les lancer à partir d’un explorateur de fichier Windows / Mac, totalement dépassé donc.

Même s’il est toujours validé par les ayatollahs de la qualité, je pense que choisir le format audio Wav n’est pas une bonne idée pour des raisons de fonctionnalités manquantes, rédhibitoire aujourd’hui.

AIFF :

Idem au Wav, l’AIFF est un conteneur PCM brut signé Apple alors que le Wav est soutenu par Microsoft. Même qualités & défauts donc.

A noter cependant que contrairement au WAV, l’AIFF gère les métadonnées et donc les informations embarquées sur le morceau (artiste, album, pochettes…)

FLAC :

On ne va pas tourner autour du pot, choisir le format audio FLAC est aujourd’hui LA bonne solution pour dématérialiser sa bibliothèque musicale en 2014/2015 et probablement encore pendant quelques années.

choisir-le-format-audio-flac

Le Flac est le nouveau standard de musique dématérialisée en 2014 et bien après.

Le FLAC est en quelques sorte l’OGG qui aurait percé : totalement libre de droits et donc gratuit, il permet en outre une compression intelligente : on gagne de la place mais pas au détriment de la qualité puisque la compression ne détruit pas le signal musical.

Il permet donc une qualité identique au Wav tout en générant des fichiers pratiquement 2 fois moins gros et en offrant bien entendu la gestion de métadonnées pour renseigner des informations comme le titre du morceau, l’artiste, la pochette d’album etc et est tout indiqué pour la musique HD en 24 bits.

Des défauts? Encore peu lisible sur les appareils grand public, il est notamment incompatible avec les produits Apple qui pousse son propre format (voir plus bas) et il génère des fichiers qui restent bien plus volumineux que du mp3 320kbps.

Un Smartphone 16go sera donc vite plein d’autant que pour entendre des différences entre le mp3 et le FLAC il faut non seulement une oreille aiguisée mais aussi un matériel de qualité capable de restituer correctement le spectre sonore. Inutile donc sur un smartphone à écouteurs premiers prix dans le métro par exemple.

Cependant choisir le format audio FLAC reste le meilleur choix, au prix actuel des disques durs il serait dommage de faire un autre choix que celui de la qualité, même si celle-ci ne s’exprime pas pleinement dans telle ou telle situation.

Choisir-le-format-audio-disque-dur-amazon

Un petit disque dur 1to comme celui-ci ne coûte que 63€ et permet de stocker près de 3000 albums en Flac… A prendre en compte pour choisir le format audio idéal !

ALAC :

C’est le FLAC d’Apple (vous l’avez compris : une techno sort et chacun pousse son standard…) ce qui pourrait d’emblée donner des boutons à certains, et pourtant choisir le format audio Alac aujourd’hui n’a rien d’un non sens car il dispose de toutes les qualités du FLAC + le fait d’être compatible avec les produits de la pomme, ce qui fait de lui finalement le format le plus standard.

Apple a eu l’intelligence cette fois-ci de rendre libre le format afin que celui-ci se développe et soit rapidement adopté par les fabricants d’électronique grand public (pas de licence à payer)

Etant personnellement sur mac depuis plusieurs années et avec un smartphone de la même marque, c’est le choix pour lequel j’ai du opter car il simplifie grandement la gestion de la musique (compatible nativement avec iTunes et iPhone)

Et vous, quel format audio avez-vous choisi pour gérer votre bibliothèque musicale? N’hésitez pas à partager vos opinions en commentant l’article !

29 Responses

  1. Hifi PC Guide dit :

    @Jean-Louis : vous êtes sur un blog dédié au dématerialisé, je ne suis pas spécialiste des lecteurs CD mais je doute que cela existe car ça n’a tout simplement aucun intérêt d’un point de vue qualité, et que ça a a plein de défauts 🙂

  2. sterckx jean-louis dit :

    Autrement dit , Hifi PC Guide, un lecteur CD de salon qui lit des CD gravés au format FLAC, ça n’existe pas !?!

  3. Hifi PC Guide dit :

    @Jean-Louis : aucune différence entre un flac sur un CD et un flac sur un disque dur, c’est mathématiquement exactement identique. C’est même bien plus fiable en dématérialisé car vous n’avez ni rayures, ni poussières ni bruits mécaniques. Si la qualité sonore est primordiale alors il faut vous tourner vers Daphile, vous trouverez un essai sur le blog.

  4. Sterckx Jean-Louis dit :

    Une question:
    Je suis amateur audiophile de musique. La qualité sonore pour moi est primordiale. Pour divers raisons personnelles, je suis allergique, depuis toujours, aux produit à la pomme (c’est mon choix) !

    Pour moi les ficher FLAC sont le seule standard valable dans mon univers musicale. Je suis aussi très attaché aux matériel de reproduction sonore « top niveau » des années 70 – 80 ! Se pendent, aillant encore énormément de disques Vinyle, ma collection s’enrichit malgré tout de CD de jours en jours. Mon rêve serait de trouver un lecteur CD de salon qui lit des CD au format FLAC (gravez « maison »). Cela existe-il ? car je ne suis pas encore parvenu à en trouver…. Merci, Bonne journée, !

  5. Hifi PC Guide dit :

    Bonjour Jean,

    Vous comprendrez que l’une des missions que je fixe à ce blog est d’être compréhensible par le + grand nombre, les détails que vous donnez sont peut etre théoriquement vrais mais en pratique ce n’est jamais le cas, tous les programmes permettant le rip de cd par ex offrent du wav standard.

    C’est un peu comme dire qu’il existe une probabilité qu’une chute du 20éme étage ne vous tue pas, il vaut mieux ne pas compter dessus 😉

  6. Porte Jean dit :

    Bel article
    un peu deçu du WAV qui est annoncé non compressé
    c’est faux, wav est format conteneur de fichier PCM, dont le taux de compression est par défaut réglé à 0; c’est à dire que par défaut wav comprend du PCM non compressé (donc conservateur de tout le signal), mais j’ai déjà rencontré des WAV compressés, et en tout cas c’est possible.
    Le format Flac est conservateur. l’équivalent est PCM non compressé (fichier WAV non compressé chez µSoft)

  7. Hifi PC Guide dit :

    @Francis : j’ai longtemps été dans ce cas aussi et Apple a l’équivalent du FLAC mais à la sauce Apple : l’ALAC. Celui ci étant en open source, tous les programmes le lisent sans souci. Après il faut aussi nuancer le fait que le flac ne soit pas compatible mac, il n’est pas compatible avec les produits Apple.

    Que ce soit sur mac ou sur iOS vous avez la possibilité de lire du flac avec des programmes différents : Vox par ex, mais c’est moins sympathique à utiliser qu’itunes 🙂

  8. Francis dit :

    bonjour

    merci pour votre temps
    je comprends . et merd… .car j’ai déjà gravé pas mal

    mais maintenant une autre question :
    si FLAC que sur PC pas lisible sur MAC si j’ai bien lu
    donc si je veux un format non compressé commun au monde PC et MAC ( pour éviter d’avoir à tout re-graver si je devais passer du Mac au PC ou l’inverse
    AIFF?

    Cordialement

  9. Hifi PC Guide dit :

    @Francis : Oui le wav est un conteneur (et non un format m’enfin on pinaille) qui ne permet pas de stocker des informations accompagnant la musique. Donc pas de tags de façon native. Certains logiciels permettent quand meme de le tagger à condition de rester sur le meme logiciel (en gros si vous utilisez autre chose qu’itunes, vous perdez toutes les infos) ce qui poussent certains à dire que le wav supporte les tags alors qu’en réalité non.

    Un conseil : Passez sur du FLAC, vous gagnerez en facilité d’utilisation et en espace disque sans rien perdre en qualité, là encore certains charlatans disent entendre une différence de qualité en faveur du wav mais ça n’a aucun fondement scientifique.

  10. Francis dit :

    merci pour votre réponse !!!
    deux autres questions ….

    a) Tant mieux car avec XLD cela ne marche pas
    sur itunes il me crée un album par chanson tout en perdant le nom et l’image de l’album pour chaque chanson……

    je reviens sur le Wav
    ce serait à éviter car on ne peut pas y associer le nom des chansons et des images des pochettes?

    sur itunes cela fonctionne mais je vais perdre toutes ces données si je passe sur une autre logiciel ou de mac os vers windows????

    help 🙂

  11. Hifi PC Guide dit :

    @Francis : N’importe quel graveur fera l’affaire 😉

  12. francis mery dit :

    bonjour

    je souhaite graver mes CD en Wav pour des raisons de qualité
    mais quel graveur utiliser ? n’importe quel PC ou mac Book fera l’affaire?et avec itunes si Mac?
    merci

  13. Hifi PC Guide dit :

    @Arnaud : Vous avez raison 😉 mais il faut aussi dire que dans 99,9% des cas on a affaire à du pcm, d’ou la simplification

  14. Arnaud dit :

    Bonjour, juste une petite remarque à propos du WAV qui est décrit un peu sur tous les forum comme un format audio, ce qu’il n’est pas. Le WAV est un conteneur et à ce titre il peut contenir un fichier PCM (le plus courant), de l’ADPCM, mais aussi du MP3 et du son en 5.1… donc le WAV est pas un gage de qualité !

  15. Hawawini Robert dit :

    Bonjour Hifi PC Guide,

    Merci de me permettre de m’exprimer sur ce point.

    J’écoute du classique avec AK120 II + NightHawk en sédentaire et B&O H7 en nomade, et je suis en train de re-transférer une grande partie de mes CD en WAV sur l’iMac, puis copie sur AK. Il y a une différence entre l’ALAC et le WAV. Elle n’est pas flagrante, mais reconnaissable par la manière dont personnellement j’écoute.
    C’est très important ce que je dis car on n’imagine pas qu’une écoute musicale se fait au-delà de l’intermédiaire auriculaire. Elle se réalise entre une conscience et un matériel, conscience qui n’est pas exactement la même à tel moment, qui peut varier selon l’environnement émotionnel et cognitif intérieur et que cela change la perception d’un son.
    Les pensées par exemples, sont aussi des sons, parasites en l’occurence, qui peuvent interférer sur la perception des sons musicaux.
    On ne parle jamais de la disposition intérieure dans les forums, on reste seulement sur les aspects techniques, apparents. On parle toujours de l’écoute du son, jamais de ce que signifie profondément le son pour chacun de nous, comment il constitue notre conscience et comment celle-ci module une perception musicale selon sa disposition du moment. Il y aurait d’autres choses à dire sur le sujet, mais restons en là pour faire simple.

    Depuis quelques jours, j’ai un Beyerdynamic t90 à l’essais que je branche sur l’AK et sur l’iMac + PHA-100 ou MacBP + PHA-100, mais là, je ne peux pas dire qu’il y a une différence car je n’écoute que du WAV.

    Je voudrais profiter de cet échange pour dire que les tests des revues sont utiles mais, finalement, c’est « la conscience au-delà de l’oreille » qui confirme le bien fondé d’un choix matériel. Je ne compte pas non plus les conseils non éclairés des vendeurs, conseils qui se révèlent inadaptés à la réalité. C’est pourquoi j’ai appris avec l’expérience que je devais préalablement tester tous les matériels que désirais acquérir.

    Une question maintenant. J’essaye donc le Beyerd t90 et je suis intéressé par l’ATH W1000Z, avez-vous un conseil à me donner avant mon propre essais ?

    Cordialement.

  16. Hifi PC Guide dit :

    @Robert : cela m’étonnera toujours les gens qui entendent une différence entre le wav et le flac/alac… quel lecteur utilisez-vous?

  17. Hawawini Robert dit :

    Bonjour,
    Il y a quelques jours, j’ai posé une question au sujet de l’ALAC et du WAV sur iTunes Mac. Finalement, j’ai été vérifier par moi-même, cad que j’ai encodé un tas de CD en WAV, en remplacement de l’ALAC. En écoute classique avec le NightHawk et le dac AT-PHA100, il n’y a pas photo, pardon, sono ! Le rendu sonore du WAV est nettement supérieur à l’ALAC. Les mots sont certes subjectifs pour décrire la transformation, mais j’ai l’oreille suffisamment fine pour percevoir la différence : son plus rond, plus chaleureux, plus doux ; moins de rugosité, de distorsion. Je vais faire le test sur de la guitare classique.

  18. Jazz dit :

    Bonjour,
    J’ai travaillé et travail encore part petite mission dans le HIFI haut de gamme.
    Dernier projet en date fabrication un convertisseur filtre actif avec input HDMI,USB,Toslink, Rca num, Bnc,wifi et AESEBU avec en sorti triple dac toutes marque testé (AKM,ESS,WOLFSON,CIRRUS,ADevice et meme R2R).
    Sans meme avoir écouté les differents format je dirais qu’il ne faut pas toucher ou modifier le format du support le moins possible d’ou un fort intéret pour le WAV, même si le poids est plus important après chacun fait comme il peut/veut.
    Pourquoi me direz vous?
    Ben le soucis c’est que le premier problème sans même parler de format numérique est la prise de son au départ (qualité du matos, du CABLAGE, de la table demixage, des oreilles des personne qui travail en studio,etc), puis le mastering, puis la gravure du cd et ainsi de suite jusqu’à la chaine hifi même très haut de gamme qui dans 80% des cas la structure n’est pas coherante et surtout quand je vois des chaine avec des super cable a 7000e (pour une chaine qui ne fonctionne pas très bien au final).
    Du coup si on sait que l’on perd ou qu’il y a un risque de perte juste pour la démat d’un disque on rajoute encore une perte même infime alors que nous ne sommes même pas encore arrivé dans la chaine hifi, et n’oublions pas une chaine même haut de gamme ne tiens que par le maillon le plus faible.
    C’est toujours pareil dans les domaines techniques restez simple et tranformez le moins possible en fonction de votre besoin après optez pour le moins pire et la valeur sur.
    Autre exemple en aeronautique on fait des programme de fou en C++,en C, mais finalement on optimise en assembleur (language machine de base sur les µP,DSP et µC), c’est vieux c’est basique mais cela marche impec.
    Tout cela pour dire que le FLAC et ALAC ok pour la mais BE CAREFUL pour l’avenir du format et de logiciel utilisé car tout change vite.
    Wav basic vieux mais plus sur et indépendant de tout logiciel.
    Mais à voir en fonction de vos utilisation bien sur…

    Jazz

  19. Gryphon44 dit :

    D’accord avec Showbedo.

    C’est par inadvertance, en pensant riper en flac, que je me suis aperçu à l’écoute qu’il y a bien une différence entre le flac et le wav. Différence que je ne serais expliquer. Il est vrai aussi que le débit binaire du flac est inférieur au wav (sinon il n’y aurait certainement pas de gain de poid) parfois on a des morceau à 500 kbps !!! (pas loin d’un mp3 à 320kbps). Aussi le flac demande peut être plus ressource de calcul pour « décapsuler » et re-proposer un signal pcm ou wav au DAC (mais la performance des cpu sont quand même élevée sur nos ordi de nos jours). Mystère ???. Alors les geek et leur analyse et copie d’écran de logiciel me diront que c’est impossible.
    Sur certain CD de qualité sonore médiocre (dynamique, nuance…) je ne parviens pas a entendre de différence entre FLAC et WAV. Mais sur certains autres cd avec l’encodage wav le résultat sonore semble plus « rapide » mieux articulé… (je suis pas expert en commentaire d’écoute). Cela s’entend aisément sur des enceintes de type monitoring, avant même de passer sur une configuration haute gamme.

    Cette constatation est donc à contre courant de ce qui ce dit et ce répète rabache au sujet du « loosless » flac…

    Mais le prix du giga de stockage est à ce jour négligeable et le tag des wav (titre, album, commentaire, éditeur, pochette folder, année, style, genre, et plus….) ce fait aussi tout comme sur mes vieux flac. A mes yeux c’est le format le plus universel (même un petit autoradio usb lit le wav, mais pas le Flac) et le plus respectueux de la source.
    Tout le monde peux lire un wav et le débit binaire du wav est identique a celui de la source (c’est un peu l’inverse du flac et autres loosless).

    Apres, du wav ou du flac ou du HD dans un smartphone je pense que cela n’a pas grand intérêt, mais c’est que je n’ai jamais entendu ces choses là sonner vraiment bien, petite pomme ou pas. La qualité des données sources doivent peut être être en conformité avec la chaine matériel qui les fait chanter. Chaque type (qualité) de format à donc son intérêt à mes yeux et sont à même d’exprimer leur force lorsqu’il sont joué dans la configuration qui leur correspond. Chaque format à sa place sinon cela est sans intérêt voir même incommodant à l’écoute (pas de hd dans une mini chaine ou smartphone et pas de mp3 dans une chaine haute gamme pour résumer)

    Pour quelqu’un qui s’apprete a dématérialiser sa musique, de nombreux cd avec de bon enregistrement, pour qui la sauvegarde et la qualité de restitution est aussi important, et pour qui 100 euros de plus en disque dur ne pose pas de problème, le format wav est le dispositif de dématérialisation le plus pérenne et met un terme aux doutes et discutions interminables des audiophiles. Savoir si il faut mettre un flac en compression 0, 5 ou 8 ou si vos amis peuvent lire les flac, sont des problèmes que le wav ne suscite pas.
    Le flac n’est pas si nouveaux que ca (plus de 10 ans déjà) le wav encore moins, mais il est aujourd’hui encore le plus performant.

  20. Clement dit :

    Pas d’accord pour l’aac !
    Il n’a pas été développé par Apple, il a tout au plus été récupéré pour le .m4a. Et ça change tout : même s’il n’est pas aussi standard que le mp3, l’aac est lu par la grande majorité des appareils moderne. C’est bien simple, je n’ai jamais eu d’électronique qui ne le lisait pas : ipod, téléphones, smartphones, lecteurs cd mp3…

  21. Hifi PC Guide dit :

    Oui le taux d’échantillonnage détermine en quelque sorte la quantité de données à enregistrer, plus il y en a et plus le signal sera de qualité (jusqu’à la limite de vos oreilles bien sur 😉 )

  22. Antoine dit :

    Bonjour,
    Excellente ressource. Ce qui compte c’est le taux d’échantillonnage en faite ?

  23. Renaud Muller dit :

    Pour répondre à Desbaumes, si WMP lit le FLAC avec le module de codec adéquat, K-lite ou opencodecs sur Xiph.org
    Et pour ceux qui veulent aller vite pour « RIPPER » leur CD audio, allez voir ici :
    http://www.festiloca.eu/cdrip.html

  24. desbaumes dit :

    OK, excellentes infos mais Windows media ne lit pas le FLAC !

  25. Showbedo dit :

    Bonjour,
    je ne suis pas d’accord avec vous, le format wav est le format de base, il n’accuse pas l’age, puisqu’il traite le signal comme aucun n’arrive encore à le faire, ne comprime pas, ne detruit pas, n’ajoute pas de temps de traitement des infos… et permet d’englober des fréquences musicales même extremes, il ne peut pas tricher sinon ca s’etend tres bien sur une chaine HiFi…. une vraie! Alors que le flac lui, peut être échantilloné à plusieur nivaux de débit lors de l’encodage comme le mp3! Méfiez vous de la source de vos flacs !
    Pour ce qui est de l’organisation, il existe des logiciels (renseignez vous !!!) qui tag le wav… Il y a encore des gens qui travaillent dessus donc encore une fois non, il n’est pas « has been » !
    Son seul point noir c’est son poids…. mais la qualité à toujours eu besoin de matiere… Cela dit au passage, il est loin le temps des disques durs de 10G et moins… donc plus vraiment un probleme maintenant.
    Je ne vois que le format BWF ou l’ATRAC pour dépasser le wav au nivaux qualités sonores stéreo, mais pas assez repandu…Hélas !!!
    Utilisez le format wav, c’est l’assurance dans le temps, de la qualité optimale de vos sauvegardes cd puisqu’elles sont identiques a eux-même, et cela sans vous souciez des progrès (changements?) des traitements informatiques à venir. Le niveau de qualité sonore et autres medias, devraient toujours etre le meilleur pour satisfaire nos sens.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_de_fichier_audio#Formats_audio
    cordialement

  26. pat dit :

    Comme vous le dites, le choix est très simple : le seul format de qualité non-propriétaire c’est le FLAC. Et ça ne risque pas de s’arrêter en 2016 ou même en 2026. A partir du moment ou on refuse les compressions destructives, il ne peut y avoir de « progrès » ou « d’évolution ». Et comme le format est libre il ne peut y avoir d’embrouille commerciale. C’est donc aussi le choix de la pérennité.

  27. Hifi PC Guide dit :

    @Laurent : Faux non, incomplet on va dire 🙂 Vous avez raison, j’ai oublié de le mentionner dans l’article, c’est corrigé 😉

  28. Laurent SFN dit :

    Ce que vous dites sur le AIFF est faux. Ce n’est pas que l’équivalent « Apple » du Wav, puisque sur Mac il gère les tags et les pochettes, à l’inverse du Wav. Très utilile sur Itunes et à privilégier donc pour les utilisateurs de la pomme 😉

  29. francis dit :

    très bon tuto !!! tout est dit merci ! je cherchais le bon format pour dématérialisé quelques 300 cd merci … je peu ajouter ; si vous êtes sur pc le logiciel libre :FairStar CD ripper qui fait du bon boulot et compatible Flac ( environ 2 a 3mm par cd , avec une machine core i3 3.3 mhz )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *